La CITATION commentée du mercredi 30 septembre 2015

Être proactif, c'est activer vos supers pouvoirs pour réaliser vos rêves

La CITATION commentée du mercredi 30 septembre 2015

La citation commentée du mercredi 30 septembre 2015

L’argent ne se souvient de rien. Il faut le prendre quand on peut, et le jeter par les fenêtres. Ce qui est salissant, c’est de le garder dans ses poches, il finit toujours par sentir mauvais.
Marcel Aymé

Ha ha ha. Que dire de plus ou de différent ?!

Ok l’argent n’a pas de mémoire ; ok prenons-le quand il passe entre nos mains (mais si vous trouvez un portefeuille plein de biftons, rendez-le tout de même) ; quant à le jeter par les fenêtres… j’sais pas, je n’ai pas de « fenêtres » réservées à cet usage.

En revanche, je suis d’accord avec cet écrivain prolifique (romancier, essayiste, dramaturge, scénariste…) lorsqu’il dit qu’il n’est « pas bon » de le thésauriser, de le conserver par devers soi.
En effet, l’argent étant une énergie comme une autre (si si), il n’a que l’usage que nous lui ménageons – n’ayant pas de vie propre. Et bloquer sa circulation, c’est le laisser stagner, c’est signer son « pourrissement » et le nôtre… celui de notre société économique et notre société-tout-court, aussi longtemps que notre société sera basée sur cette énergie-là (matérielle) plutôt que spirituelle (comme l’amour, cette énergie renouvelable et illimitée, apte à soulever des montagnes…)

Je vous souhaite une excellente journée, où vous dominez l’argent qui passe entre vos mains, où vous en faites un bon serviteur plutôt qu’un mauvais maître 😉

 

Être proactif Nathalie Decottegnie Portrait blog1Nathalie Decottégnie

Experte ès Proactivité

Consultante, Pédagogue,
Conférencière, Auteure

Ouvrage : « A Quoi  pense  une Professionnelle de la Formation en train d’animer un Stage ?«
Roman : « toi ou la vraie vie »

About the Author

Nathalie DECOTTEGNIELa Référente francophone de la ProactivitéView all posts by Nathalie DECOTTEGNIE →

Leave a Reply

Alors c'est décidé... vous devenez proactif ?

Contactez-moi