Changement ou transition ? Où en êtes-vous ?

Être proactif, c'est activer vos supers pouvoirs pour réaliser vos rêves

Changement Chat1

Changement ou transition ? Où en êtes-vous ?

Je viens de comprendre un truc…

Eureka Ampoule1…Si votre travail ne vous épanouit plus, si vous n’êtes pas satisfait-e de votre vie actuelle, si vous vous ennuyez quoi que vous fassiez… Si vous aspirez à autre chose sans pouvoir le définir, si vous êtes mal dans votre quotidien… et si vous trouvez que vous avez plus de problèmes qu’avant, c’est que vous êtes peut-être dans une phase de transition ?

Et oui ! Peut-être vos lignes intérieures sont-elles en train de bouger sans que vous vous en rendiez compte. Sans que votre environnement ne bouge pour autant. Peut-être êtes-vous en train de passer à autre chose sans le savoir et sans l’avoir choisi ?

Par exemple, vous en avez assez de votre travail actuel et vous ne savez pas pourquoi, d’autant moins que vous vous êtes battu-e pour occuper cette place, et vous vous dites que vous devriez ressentir satisfaction. Ou encore, vous ressentez lassitude à endosser toujours les mêmes rôles – professionnel, social, amical, parental, conjugal, intime… – dans lesquels vous ne vous reconnaissez plus. Ou, plus simplement – et pour faire court – votre propre fréquentation vous ennuie quoi que vous fassiez.

Vous vous voyez agir : vous remarquez vos habitudes, et vos routines vous paraissent dénuées d’intérêt alors que cela ne vous avait pas sauté aux yeux jusqu’à maintenant. Et vous vous dites : « Mais qu’est-ce qui m’arrive ? Je n’ai plus envie de faire ce que je faisais avec tellement de plaisir jusqu’à maintenant ? » ou « J’ai supporté cette situation jusqu’à maintenant, je devrais y être habitué-e… ! »

 

Vous ne savez plus où vous en êtes

Changement chat1Vous ne vous sentez plus en phase avec vous-même, avec vos choix passés, avec vos décisions ou vos actions. Votre ressenti ou votre intuition – si vous l’écoutez – vous dicte une décision ou une action, qui semble aller à l’encontre de vos choix et décisions conscients. Et vous ne savez plus où vous en êtes !

Vous ressentez comme une espèce de décohérence  entre vous et votre environnement, entre vous et votre entourage, entre votre vie objective, sociale et votre vie subjective, intérieure – bref, entre vous et vous. Et c’est très inconfortable de ne plus être en harmonie avec soi-même car on ne peut échapper à soi-même ! On ne peut pas se quitter et passer à autre chose.

 

« ça va passer… » – ou pas –

Vous vous dites alors que ça doit être la crise de la quarantaine, de la cinquantaine, de la pré-retraite, de l’entrée sur le marché du travail, de votre mariage ou divorce récent, de cette nouvelle rencontre ou de ce nouvel emménagement qui bouleverse vos repères… Et vous vous dites qu’avec le temps, les choses vont rentrer dans l’ordre.

Ou bien vous faites le dos rond en attendant que ça passe, ou vous foncez la tête la première dans l’activisme pour supprimer ce malaise, ou vous commencez à tout remettre en question pour passer à autre chose le plus vite possible, ou …

Or aucune de ces « solutions » ne sera efficace… surtout si ce malaise – cette décohérence entre vous et vous – n’est finalement qu’une phase de transition – qu’il faut impérativement prendre le temps de traverser.

 

Une phase de changement ou de transition ?

Etapes de la croissance d'une marguerite, fond blancEn effet, la vie est faite de changements permanents et il serait étonnant que nous y échappions, nous les êtres humains, parties prenantes du règne vivant.

Sauf que – même si nous savons intellectuellement que nous changeons – nous n’y pensons pas tous les jours. Et nous ne nous voyons pas changer, du moins nous n’en n’avons pas une conscience claire.

Nous constatons bien le changement des saisons – les arbres qui se dépouillent de leurs feuilles, qui restent nus pendant un temps puis reverdissent. Nous observons – par la force des choses – que nos enfants grandissent, les pantalons deviennent trop courts et les chaussures trop étroites. Nous remarquons bien que nos humeurs sont changeantes d’un jour à l’autre, d’un moment à l’autre, du moins celles de nos interlocuteurs. Nous percevons bien le soleil se coucher quand vient le soir (à moins que ce soit le soir qui fasse se coucher le soleil ? Nous ne nous posons pas ces questions, nous faisons avec). Bref, tout bouge autour de nous, alors pourquoi pas nous ?

 

Nos corps mènent leur propre vie

Changement Oeuf poussin1Nos corps – physique, émotionnel, psychique, spirituel – vivent leur propre vie. Ils sont toujours en mouvement du simple fait qu’ils sont vivants et ont des besoins à combler. Ils se manifestent à notre conscience pour que nous pourvoyions à leurs besoins.

Lorsque nous nous sentons en décalage avec nous-même, c’est que peut-être ces corps – ou quelques-uns d’entre eux – sont en mutation alors que notre environnement reste égal à lui-même. Et nous, malmené  entre ce monde intérieur qui bouge sans nous prévenir et notre environnement égal à lui-même, nous tentons tant bien que mal de maintenir un semblant d’équilibre qui soit vivable, qui soit le moins inconfortable possible. Du coup, nous résistons à ces forces intérieures pour rester conformes aux attentes de notre entourage ou pour rester « fidèle à soi-même ». Nous donnons le change avec force serrement de dents et grincements intérieurs. Nous luttons contre nous-mêmes.

 

Ami-e ou ennemi-e avec soi-même ?

Changement Chat enlacé1Nous résistons à ce qui se passe en nous, sans bien savoir ce qu’il se passe d’ailleurs. Nous tentons de rester objectivement normal alors que notre intériorité se transforme, évolue, mute.

Nous sommes plutôt mal à l’aise, devenons énervé, agacé, ou las, fatigué (de ces conflits intérieurs épuisants). Et c’est dans ces moments-là que les problèmes semblent surgir de toute part. Ce que nous faisons sonne faux, les résultats attendus vont à l’encontre de nos décisions. Argh, nous sommes frustré, contrarié, furax (comme moi ces derniers temps). L’environnement semble se liguer contre nous, et tout va de travers. L’avez-vous constaté ?

 

Je l’ai constaté chez moi – en moi -, et c’est ce qui me fait écrire plus haut que « je viens de comprendre un truc… » et pas des moindres ! J’ai (enfin !) compris il y a peu ce qui m’arrive – ou me poursuit – depuis des mois, voire des années !

J’ai assisté à une conférence sur « La force du changement » il y a peu (merci Laura) et je ne me sentais pas tout à fait en phase avec ce qui était dit. Lorsque j’ai entendu que « le changement commence lorsque nous l’avons enfin accepté », je me suis sentie mal à l’aise sans pouvoir définir pourquoi. Es-ce parce que j’étais touchée-concernée-dérangée ? (on dit qu’il n’y a que la vérité qui blesse).

En fait, j’ai du mal à accepter l’idée que le changement ne commence réellement que lorsqu’il est accepté. En effet, un changement n’a pas besoin de notre accord pour s’inviter dans notre vie ! Et il « fait sa vie » avec ou sans  notre consentement. En revanche, les résistances au changement succombent lorsque nous passons par la transition.

 

Alors ? Changement ou transition ?

Et j’ai fini par comprendre – à force de tourner cette idée-obsession-questionnement – dans tous les sens, que je confondais « changement » et « transition ». Et nous sommes (très) nombreux à faire l’amalgame entre les deux. J’ai interrogé plusieurs personnes autour de moi : « Changement ? Transition ? Ben c’est la même chose ».

Ben non. « Changement » et « Transition » ne sont pas deux choses équivalentes, ou deux états synonymes. Et c’est bien là tout l’intérêt de faire la distinction entre les deux : l’un n’est pas l’autre. En effet, vous pouvez vivre des changements sans faire de transition (d’où vos résistances-aux-changements). Et vous pouvez vivre des transitions sans procéder à des changements.

Faire la différence entre un changement et une transition, reconnaître un changement ou une transition, vous permet de savoir où vous en êtes dans votre vie, et agir en connaissance de cause. Vous ne subissez plus, vous choisissez, et avouez que c’est autrement plus confortable à vivre !

Au fait, c’est quoi une « transition » ? Et ça consiste en quoi un « changement » ? Et comment faire pour que notre vie retrouve un semblant d’équilibre plus confortable lorsque nous sommes en période de changement et/ou de transition ?

C’est ce que je vous propose de découvrir maintenant.

(…)

Oups… je viens de rédiger plus de quatre mille mots ! J’avais beaucoup à dire à ce propos. Alors …

 

…Cadeau pour vous !

C’est pourquoi je viens de mettre ces mots au format PDF, comme un livret numérique que l’on feuillète – plus confortable à lire sous cette forme. Il est cadeau bien sûr 🙂

Son titre : « Changement ou Transition ? Détendez-vous ! Finies les résistances au changement ! »

Vous allez savoir :

– si vous vivez un changement ou une transition, ou les deux.
–> La distinction vous évitera bien des problèmes ;

– fin que vous ne grinciez plus des dents dès que vous entendez le mot « changement ».
–> Vous serez plus entreprenant-e ;

– vous saurez aussi ce qu’il se passe lors de la traversée tumultueuse d’une transition.
–> être proactif en cas de gros temps, c’est toujours utile ;

– vous saurez négocier les tournants de votre vie avec aisance et plaisir.
–> vos choix et décisions ne seront plus mus par la peur mais par l’enthousiasme. C’est une tout autre qualité de vie qui vous attend !

 

Ce livret numérique est téléchargeable gratuitement en cliquant sur le lien :

CHANGEMENT ou TRANSITION ? Détendez-vous ! Finies les résistances !

 

Pendant que vous lisez le livret que vous avez téléchargé ci-dessus, je vous prépare un séminaire dans la lancée de cet article et du livret. Réservez votre place en vous pré-inscrivant ci-dessous (groupe restreint pour une bonne dynamique de groupe) :

Formulaire de préinscription au séminaire Changement – Transition

 

Je vous souhaite le meilleur 🙂

Nathalie Portrait blog1Nathalie Decottégnie
La Référente francophone de la Proactivité

www.etreproactif.com

 

 

 

Inscrivez-vous à la prochaine Newsletter !

Vous recevrez gratuitement les prochains articles et accéderez à des ressources exclusives.
Plus de 3500 personnes l’ont déjà fait, pourquoi pas vous ?


About the Author

Nathalie DECOTTEGNIELa Référente francophone de la ProactivitéView all posts by Nathalie DECOTTEGNIE →

Leave a Reply

Alors c'est décidé... vous devenez proactif ?

Contactez-moi