C’est quoi être proactif ?

Rappel de la première approche

Voici une synthèse de cette première approche [dont vous aurez tout les détails en cliquant ici] :

  • Être proactif, c’est être responsable de soi et de ses actes ;
  • Être proactif, c’est assumer les conséquences de ses choix – et non choix ;
  • Être proactif, c’est être capable de s’engager ;
  • Être proactif, c’est respecter les promesses tacites vis-à-vis de soi-même ;
  • Être proactif, c’est agir en conscience – avec discernement et lucidité ;
  • Être proactif, c’est sortir des automatismes et faire preuve de créativité ;
  • Être proactif, c’est avoir conscience de soi et connaissance de son fonctionnement intime.

 

Rappel de l’approche des interprètes de Viktor Frankl

Voici une synthèse de cette seconde approche, selon les « interprètes » de Viktor Frankl [dont vous trouverez le détail en cliquant ici] :

  • Être proactif, c’est se comporter en être humain libre, au moins dans sa tête ;
  • être proactif, c’est avoir conscience de soi ;
  • être proactif, c’est faire preuve de discernement vis-à-vis de ce qui nous arrive ;
  • être proactif, c’est choisir sa réponse, se comporter en sujet et non en victime ;
  • être proactif, c’est user de son libre-arbitre en toutes circonstances quelles qu’elles soient ;
  • Être proactif, c’est être conscient de cet espace de liberté pour choisir d’être et de faire selon nos plus hautes aspirations.

 

Rappel de l’approche de Stephen R. Covey

Voici une synthèse de l’approche selon Stephen R. Covey, qui s’est inspiré de l’expérience de Viktor Frankl pour en faire la première habitude de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent (titre de son best-seller) [vous trouverez les détails en cliquant ici] :

  • Être proactif est inhérent à la nature humaine, encore devons-nous actualiser ce potentiel de proactivité ;
  • Être proactif, c’est sortir des déterminismes (génétique, psychique, social) ;
  • Être proactif, c’est utiliser son libre-arbitre et sa liberté d’être, de penser et d’agir ;
  • Être proactif, c’est être conscient de soi ;
  • Être proactif, c’est disposer de cette faculté de réflexion sur soi ;
  • Être proactif, c’est être capable de se projeter, d’imaginer le possible et l’extraordinaire ;

 

Être proactif selon la référente de la Proactivité – Nathalie Decottégnie

Je valide ces approches de la proactivité mais je les trouve insuffisantes parce qu’elles ne vont pas au fond des choses.

J’ai longtemps cru qu’il suffisait de vouloir pour pouvoir. Or, je n’y arrive pas – je veux, je ne peux pas – pourquoi ? Parce qu’il ne suffit pas de vouloir pour pouvoir. L’être humain ne fonctionne pas ainsi : il est fait d’instabilité, de fluctuation, de chaos, de flou, d’indécision, d’ouverture, de créativité, de contradiction, d’ambivalence, de paradoxes… Tout un monde invisible et pourtant bien réel. Nous sommes faits de systèmes complexes imbriqués les uns dans les autres, c’est pourquoi faire acte de volonté est honorable mais insuffisant.

Tous ces auteurs nous donnent une idée facilement compréhensible de ce qu’est être proactif et je suis d’accord avec leurs approches, mais elles ne suffisent pas… Ces approches décrivent ce que j’appelle « le haut de l’iceberg », c’est-à-dire la partie visible des savoir être et savoir-faire proactifs. Or, pour que cette aire devienne visible – pour être concrètement proactif -, nous devons d’abord agir dans l’invisible – notre monde intérieur. Ainsi, être actif avant d’agir signifie être d’abord actif au fond de soi pour ensuite agir sur le monde extérieur.

Vous savez que vous devez être responsable, mais comment faites-vous pour l’être ? Par quoi commencez-vous ?
Vous savez que vous devez agir en conscience, mais encore ? Certes vous avez conscience de vous-même (vraiment ?) mais cette conscience-là s’arrête-t-elle à votre personne ?
Vous savez que vous devez être acteur de votre vie et non plus victime, mais comment faites-vous pour sortir de ce rôle de victime (dont vous n’avez sans doute pas conscience comme c’était mon cas) ?
Vous aimeriez être une « meilleure version de vous-même » mais quelle version ? Et par quoi commencer ?

J’ai lu de nombreux livres sur le Développement personnel, j’ai suivi de nombreux stages, tant par passion que par nécessité. J’ai appris beaucoup sur notre mode de fonctionnement humain et j’ai compris que nous ne pouvions pas agir sur nous-même sans notre consentement.

« Devenez proactif » est une invitation à prendre notre vie en main, à agir en conscience en tant que personne libre et responsable. Or, cette injonction dite en l’état est culpabilisante parce qu’elle ne donne pas le chemin d’accès pour y parvenir. Elle génère une pression sur nos épaules avec la culpabilité insidieuse de ne pas y parvenir. Pourquoi ? Parce qu’il ne suffit pas de vouloir pour pouvoir.

En effet, pour être proactif, nous devons être actif avant d’agir. Nous devons creuser dans les sept-huitième de l’iceberg (cette partie invisible en soi – plus ou moins subconsciente/inconsciente) pour comprendre comment cette partie visible (le un-huitième rationnel et conscient) peut émerger en des attitudes et comportements proactifs de manière effective, opérationnelle et efficace.

Nous devons connaître ce qui se cache sous ces sept-huitième intime de notre être pour comprendre notre fonctionnement visible et savoir utiliser nos capacités de manière proactive, sans être victime ni dupe de nous-même.

Car il ne suffit pas de décréter vouloir être proactif pour le devenir. Il ne suffit pas de vouloir pour pouvoir. Il faut aussi et surtout connaître et comprendre comment nous fonctionnons pour savoir être et savoir-faire de manière proactive. Il s’agit d’avoir conscience de soi et de notre fonctionnement intime pour savoir comment nous utiliser. Et pouvoir vivre une vie formidable qui nous ressemble à 100%.

Il s’agit de rendre visible l’invisible en transformer nos énergies intérieures en points d’appui pour co-créer notre vie. Actualiser notre potentiel pour devenir qui nous sommes. Exhumer le meilleur de soi pour réaliser nos plus hautes aspirations.

Bref, être proactif – être actif avant d’agir – revient finalement à faire circuler l’énergie (physique, émotionnelle, psychique, mentale, spirituelle) pour la rendre visible et la transformer en puissance créatrice.

Toute une aventure que je vous invite à découvrir en téléchargeant le Livre blanc de la Proactivité ici.

 

Je vous souhaite le meilleur,

nathalie Decottégnie, la proactivité en actionNathalie Decottégnie

Référente de la Proactivité
Auteure, Consultante, Formatrice, Conférencière par passion
Maître Reiki et Praticienne depuis 2004
Auteure du site www.etreproactif.com

Fermer le menu