Comment allez-vous aujourd’hui ? Comment vous supportez-vous ?

Comment allez-vous aujourd’hui ? Comment vous supportez-vous ?

Être proatif Energie Légumes étalJe ne sais pas pour vous mais, en ce qui me concerne, j’ai remarqué que lorsque je ne mange pas « bien », quelques heures plus tard, je ne me sens pas bien. Non par culpabilité, non pas parce que je digère mal (encore que). En fait, c’est lorsque les aliments passent dans le sang que la donne semble changer.
Par exemple, lorsque je me nourris d’un peu « n’importe quoi »  et de façon anarchique (jusqu’à minuit parfois si je ne dors pas), au petit matin mon corps me signale qu’il n’a pas apprécié ce que je lui ai fourni la veille.
(Moi, l’air de rien, je me dis que mon corps n’y verra que du feu : après tout, pendant la nuit, je dors et je ne sens rien. Et au p’tit matin, ce sera digéré et on n’en parlera plus. Hé bien non).
Mon corps en conserve le souvenir. Il  mémorise dans toutes ses petites cellules, les « mauvaises choses » que je lui ai fourguées la veille et il n’est pas disposé à me ficher la paix : maux de tête, lourdeur intellectuelle (difficulté à me concentrer…), mauvaise humeur, idées  noires, mal-être général

Ainsi, quoi que j’assimile – les bons aliments nutritionnels comme les « mauvais » -, les effets s’en font sentir de manière mécanique et linéaire, et sur tous mes corps :
– Si je me suis mal nourrie, je me sens réellement mal (physiquement mentalement émotionnellement spirituellement) ;
– Si je me suis bien nourrie, je me sens vraiment bien de partout (je suis en pleine possession de mes moyens).

Aussi simple que « bonjour ».

Et ce que j’absorbe en nutriments (par définition « utiles pour la santé ») rejaillit sur mon niveau énergétique et vibratoire. Je constate que, non seulement le corps est plus en forme, mais les pensées sont plus alertes, l’humeur est plus légère, les (bonnes) idées sont plus rapidement accessibles, la vie me paraît plus belle… Grâce à la transformation de (bonnes) molécules en énergie, ce sont tous mes corps qui voient leur potentiel se manifester concrètement. Dire que « nous sommes ce que nous mangeons » devient alors tellement juste.

 

Et vous, qu’avez-vous absorbé ce matin ? Qu’avez-vous assimilé depuis ce matin ?

Être proactif Energie physique OrangeEst-ce que vous allez bien ? Est-ce que vous vous sentez bien ?
Je n’ai pas demandé : « Est-ce que vous avez des problèmes ? » La question porte bien sur votre état d’être et non sur ce que vous avez ou pas. (vous pourriez me répondre que vos problèmes – non de santé, de ce côté-là, ça va – rejaillissent néanmoins sur votre santé).

J’ai déjeuné ce matin et espère avoir absorbé des aliments « bons pour ma santé ». Mais de quelle santé suis-je en train de parler ? J’estime qu’il s’agit d’abord de celle de mes cellules, puisqu’elles sont les briques de mon édifice corporel qui soutient tous mes autres corps. Ma santé concerne aussi mon état énergétique global, car c’est à partir de l’énergie dont je dispose que dépend mon envie d’aller de l’avant, de travailler avec dynamisme, de co-créer avec enthousiasme cette vie qui m’habite.

 

Que signifie « être en bonne santé » ?

La santé est « un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ». Cette définition est celle du préambule 1 de la Constitution de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) de 1946. Elle implique que tous les besoins fondamentaux de la personne soient satisfaits, qu’ils soient sanitaires, nutritionnels, affectifs, sociaux ou culturels et du stade de l’embryon, voire des gamètes, à celui de la personne âgée.

Me sentir bien, ressentir un bien-être intérieur qui me sécurise, pouvoir exécuter des actions qui me donnent des résultats satisfaisants et dans de bonnes conditions de réalisation, être satisfaite de moi, être bien… Oui, c’est tout cela pour moi « être en bonne santé ». Je peux répondre que « je vais bien » lorsque ces conditions sont réunies (même si  j’ai des problèmes par ailleurs).

 

Nous sommes ce que nous mangeons (bis)

C’est tellement vrai. Mais pas que. Nous sommes aussi constitués de ce que nous absorbons, assimilons ou rejetons : tout ce qui constitue notre réalité et que nous décidons (ou pas) de faire nôtre. Elle recouvre entre autres :
– les pensées structurantes ou destructrices (les nôtres comme celles d’autrui)
– les émotions nourrissantes ou toxiques
– les paroles dites ou ravalées
– l’air inspiré et expiré
– les sentiments ressentis et partagés (ou pas)
– la qualité de nos relations interpersonnelles
– les situations et les expériences traversées
– …
Rien de moins.
Nous sommes le résultat de cet imbroglio d’énergies en provenance de multiples sources, tant internes (par transformation) qu’externes.

 

Être proactif Energie humaine JoieNotre corps est composé de matières ET d’énergie

Toute matière est aussi faite d’énergie : la chaise sur laquelle vous êtes assis, le clavier sur lequel vous tapez, votre voisin en face qui vous parle, vos pensées qui vous inspirent ou vous exaspèrent… y compris votre corps humain. Nous sommes une masse d’énergie, gonflée à bloc ou à plat. En forme ou raplapla.

Si nous pouvions représenter notre corps sous forme tridimensionnelle, nous observerions des réseaux énergétiques le parcourant de toute part. Comme une sorte de circuits électriques interconnectés, les méridiens sont inter-reliés et rattachés aux tissus, organes, muscles, os… jusqu’à la plus petite de nos cellules. Ils interagissent entre eux et transmettent des informations à la vitesse de la lumière (300 000 km/seconde). C’est sur ces axes qu’agissent les médecines énergétiques (on parle maintenant de Médecine Quantique) afin de permettre le rééquilibrage de nos énergies, tant physiques qu’émotionnelles, tant physiologiques que spirituelles, et  nous maintenir en bonne santé.

Notre système énergétique peut être déréglé par quantité de facteurs, conscients et /ou inconscients, biologiques et /ou mentaux, passés et /ou présents (et même futurs par anticipation !). Quelques-uns de ces facteurs perturbateurs sont
– notre éducation dysfonctionnelle
– nos conditionnements négatifs
– nos croyances limitantes
– nos éventuelles affections par des traumatismes psychologiques ou émotionnels
– une malformation congénitale
– un accident physique ayant entraîné un stress post-traumatique
– nos mauvaises habitudes en tous genres
– etc.

Le stress géopathique à l’heure actuelle, due aux énergies naturelles ou artificielles, telles que les ondes telluriques, hertziennes ou électro-magnétiques, peuvent aussi affecter notre santé énergétique.

 

Comment se portent vos corps énergétiques ? Tous vos corps ?

Ainsi, tout ce que vous absorbez et assimilez, au sens propre comme au sens… propre (les ondes absorbées ne sont pas virtuelles !) vous constituent, vous modèlent, vous mettent en forme (au sens propre comme au figuré).
Alors je vous repose les questions du début :
– Qu’avez-vous absorbé ce matin ?
– Qu’avez-vous assimilé depuis ce matin ?
– Est-ce que vous allez bien ?
– Est-ce que vous vous sentez bien ?
– Comment vous supportez-vous ?

Observez ce que vous assimilez, volontairement ou malgré vous, et faites le tri dans les énergies qui vous traversent et vous entourent. Ne conservez que celles qui vous font du bien. Au besoin, allez les chercher.

 

Être proactif Energie humaine PsychéUn début de piste pour trouver de bonnes énergies : les nourritures terrestres, certes, mais aussi ces subsistances qui nous boostent et nous rendent plus vivants : l’attention à soi et à l’autre, l’amitié, l’amour, la tendresse, le partage, la communication constructive… Vivre des situations épanouissantes, exécuter des actes qui ont du sens…

Vous prenez soin de vous – de tous vos corps – et c’est votre vie quotidienne qui gagne en fluidité.
Vous prenez soin de vous en sustentant tous vos corps de façon adéquate et c’est votre bien-être général qui rayonne alentours.
Vous prenez soin de vous et votre entourage s’en ressent.
Finalement, vous prenez soin de vous et – indirectement – de ceux qui vous côtoient.

Si vous avez (encore) un doute sur la nécessité de consacrer du temps et de la réflexion à tout ce que vous assimilez, allez au contact de ces personnes qui rayonnent de bien-être et laissez-vous pénétrer de leurs bonnes ondes. Effets positifs garantis !

Et si vous ne voulez pas le faire pour autrui… ne le faites – de toute façon – pas pour autrui !

Rappelez-vous :
vous êtes la personne centrale de votre vie.

Et maintenant :
comment vous sentez-vous ? 🙂

Je vous souhaite le meilleur 🙂

Nathalie Portrait blog1Nathalie Decottégnie

Experte ès Proactivité

Site / blog : www.etreproactif.com
Roman : « toi ou la vraie vie« 

 

Nathalie DECOTTEGNIE

La Référente francophone de la Proactivité

Laisser un commentaire

Fermer le menu